Owen Morvan

Un blog à la mémoire de notre fils, Owen, victime innocente d'un tragique accident de la route à l'âge de 14 ans.

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

mardi, mai 28 2013

Owen, 14 ans pour toujours



Owen ne fêtera pas ses 15 ans aujourd'hui, il ne soufflera plus jamais de bougies ...


dimanche, mai 26 2013

Fête des Mères, fête amère ...

Sans toi, Owen, la fête des mères n'est pas entière, tu nous manques tant, à tous !

Je suis devenue une maman brisée, meurtrie, amputée à jamais, mais je reste une maman aimée de ses trois enfants chéris.

Aujourd'hui tu n'as pas pu me dire "Bonne Fête Maman", comme ton frère et ta sœur l'ont fait, mais tu étais bien là, avec nous, et tu le seras toujours.

Je t'aime Owen, mon fils, mon amour, on t'a volé ta vie,

mais rien ne défera ce lien si fort qui nous unit.

mardi, mai 14 2013

Pétition en ligne : PROTEGEONS LES CYCLISTES

LIEN

"Le cycliste est un usager de la route particulièrement vulnérable.

Chaque année,toujours trop de cyclistes sont blessés,et souvent PERDENT LA VIE,faute d'une attitude responsable des autres usagers de la route;des dizaines de familles sont en deuil,pleurent un père,un époux,un fils.
LA ROUTE EST UN ESPACE QUI SE PARTAGE,CE QUI IMPLIQUE UN RESPECT MUTUEL DE LA PART DE CEUX QUI S'Y DÉPLACENT

RESPECTEZ LES RÈGLES ÉLÉMENTAIRES DE SÉCURITÉ.
PROTÉGEZ LES AUTRES"

En juin dernier c'était Owen,  ça n'arrive pas qu'aux autres, soutenez leur initiative, signez cette pétition, ma signature est seulement la 1379ème ...

dimanche, mai 12 2013

Rassemblement du 11 mai 2013 organisé par le Collectif des Victimes des Accidents de la Route

le JT de France 3 Ile de France : tout est dit.

Lien vers l'album photo.

vendredi, mai 10 2013

Nolan sur Radio Emeraude

Lors du Semi-marathon du Pays Pagan, Nolan a été interviewé pour expliquer notre présence avec les maillots "Pour Owen", c'était en direct, il s'est très bien exprimé, pour son petit frère.

11mn50)

jeudi, mai 9 2013

Marche silencieuse à la mémoire d'Owen et pour la sécurité routière le samedi 29 juin

Nous organisons le samedi 29 juin 2013, de 10h à 12h, à Lesneven au départ du stade Georges Martin une MARCHE SILENCIEUSE.

Cette marche est tout d’abord une occasion de se recueillir dans le souvenir d'Owen, ses amis, ses potes du collège ou de l'athlétisme, sa famille et toutes les personnes qui ont eu la chance de le connaitre sont invités à ce rassemblement.

Cette marche est aussi un moyen pour nous de sensibiliser le public aux conséquences désastreuses et malheureusement irrémédiables de la violence routière. Venez nombreux nous apporter votre soutien !

L'accident dont à été victime Owen n'arrive pas qu'aux autres, tout le monde est concerné, en particulier les usagers de la route les plus vulnérables : cyclistes, deux-roues, piétons ...

Plus jamais ça ! Les usagers de la route ne doivent plus être ainsi à la merci des conducteurs, ces derniers doivent adopter une attitude responsable au volant de leur véhicule, prendre la route en toute conscience.

site internet de l'association.

mercredi, mai 1 2013

Prochain rendez-vous des coureurs et marcheurs "Pour Owen" : Bohars le mercredi 8 mai

http://www.10kmdebohars.fr/

Vous pouvez vous inscrire sur le site ci-dessus, des courses "jeunes" sont aussi proposées.

mardi, avril 30 2013

Stéphane Le Duc, après 115 km de trail dédie sa victoire à Owen, tout simplement merci !

Dans ces jours de profond désespoir, où l'absence d'Owen se fait encore plus cruellement ressentir, où le manque est comme une tenaille qui nous broie l'intérieur, une petite lueur apparait : la visite d'amis, la compagnie des proches, un message sur le net, et le soutien de personnes formidables. Merci à vous qui ne nous avez pas abandonnés face à notre chagrin. Nous mesurons la chance que nous avons d'être si bien entourés, d'être soutenus par tant de personnes sensibles à notre douleur, à notre cause. 

Un coureur m'a dit dernièrement "Je suis très fier de porter ce t-shirt". Où qu'il soit, Owen en est surement aussi très fier. Merci pour lui.

mercredi, avril 24 2013

"Semi du Pays Pagan" : il ne faut retenir que le positif !

Dimanche 21 avril notre groupe, de plus en plus nombreux, s'est retrouvé pour la 5ème édition du Challenge de l'Elorn à Plounéour-Trez. Nous étions 25 marcheurs, 23 coureurs sur le 7.5 km et une quinzaine sur le semi !

Tout le monde n'est pas présent sur la photo ci-dessous, mais de plus en plus de personnes se joignent à nous, relations, amis, et aussi des coureurs présents sur les courses précédentes venus spontanément nous exprimer leur soutien au point de vouloir porter le t-shirt pour les courses à venir. Cet élan de sympathie nous conforte dans l'idée que notre démarche est positive et très bien accueillie, et que nous devons continuer, pour Owen, pour la bonne cause.

Owen était dimanche dans le cœur de nombreuses personnes: coureurs, marcheurs, supporters. Owen les a portés, sans aucun doute.

Aussi, malgré deux jours d'abattement, nous n'allons pas nous appesantir sur l'animosité de quelques personnes de l'organisation. Tant pis si ces personnes n'ont pas compris notre démarche et nous ont prêté des intentions qui n'étaient pas les nôtres, tant pis s'ils ne partagent pas nos valeurs sportives. Jusqu'à présent les courses auxquelles nous avons participé se sont très bien passées, c'est ce que nous voulons retenir.

dimanche, avril 7 2013

Corrida à Landerneau le dimanche 24 mars 2013

La famille, les amis de toujours et les amis athlètes du Stade Brestois et Lesnevien se sont de nouveau retrouvés à Landerneau pour les différentes courses allant des plus jeunes au 10km.

Ils étaient environ 40 cette fois, coureurs et supporters, avec toujours le même objectif, se retrouver dans le souvenir d’Owen en l’honorant par ce qu’il aimait particulièrement : courir. Pour nous soutenir aussi, et cet élan nous aide considérablement, d'autant plus qu'il est spontané.

 Parmi la trentaine de coureurs arborant le T-shirt « Pour Owen », plusieurs sont montés sur le podium : chez les minis la petite sœur d'Erwan Tanaisie, chez les poussines Marina Corre-Terrente, les benjamin(e)s Marie Sparfel et Thibault Le Saint, le 5 km, Yann Abiven, Solange Roué, Maria Corre-Terrente, Adeline Roué, sur le 10 km la vainqueur Marilyne Pellen mais tous les autres participants ont aussi fait honneur à ce sport dont les valeurs ne se limitent pas à la recherche de la performance.

 Deux athlètes, Benoit Nicolas et Mokhtar Benhari respectivement détenteur du record du 10 km et vainqueur 2013 de la Corrida ont spontanément accepté de parrainer notre toute nouvelle association de lutte contre la violence routière : « Le Challenge Pour Owen : La Route En Toute Conscience». Son but est entre autres, au travers des valeurs véhiculées par le sport telles que la discipline, le respect, la solidarité, mais aussi la combativité et le courage, de sensibiliser le public aux dangers de la conduite sous l’emprise de certains médicaments et plus généralement lorsque le conducteur n’est pas ou plus apte à conduire.

 Pour pouvoir pratiquer en club, un sportif doit fournir chaque année un certificat médical de non contre-indication. Pour un automobiliste, potentiellement bien plus dangereux, il n’en est rien pour l’instant en France contrairement à d’autres pays européens. Cela soulève certaines interrogations.

 Il n’y a pas de fatalité, beaucoup d’accidents pourraient être évités. Comme l’a dit Mokhtar, très ému en apprenant ce drame « cela n’arrive pas qu’aux autres, cela peut nous arriver à tous, même si on se croit invincible ».

Lien vers l'album photo

       

lundi, avril 1 2013

Texte tiré de la Lettre des Amis compatissants du Canada

"J'aimerais que vous n'ayez pas de réserve à prononcer le nom de mon enfant disparu, à me parler de lui. Il a vécu, il est important encore pour moi, j'ai besoin d'entendre son prénom et de parler de lui. Alors ne détournez pas la conversation. Si je suis émue, que des larmes m'inondent le visage quand vous évoquez son souvenir, soyez sûr que ce n'est pas parce que vous m'avez blessée, c'est sa disparition qui me fait pleurer, il me manque ! Merci à vous qui m'avez permis de pleurer ! Car chaque fois mon cœur guérit un peu plus.

J'aimerais que vous essayiez de ne pas oublier mon enfant, d'en effacer le souvenir chez vous en éliminant sa photo, ses dessins ou autres cadeaux qu'il vous a faits, pour moi, ce serait le faire mourir une 2ème fois. Être un parent en deuil n'est pas contagieux, ne vous éloignez pas de moi. J'aimerais que vous sachiez que la perte d'un enfant est différente de toutes les autres pertes : c'est la pire des tragédies. Ne la comparez pas à la perte d'un parent, d'un conjoint, d'un animal. Ne comptez pas que dans un an, deux ans, dix ans, je serai guérie, je ne serai jamais ex-mère de mon enfant. J'apprendrai à survivre à sa mort et à revivre malgré ou avec son absence. J'aurai des hauts et des bas.

Ne croyez pas trop vite que mon deuil est fini, j'espère que vous admettrez mes réactions physiques dans le deuil : peut-être vais-je prendre ou perdre du poids, dormir comme une marmotte ou devenir insomniaque, le deuil rend vulnérable. Sachez aussi que tout ce que je fais et que vous trouvez un peu fou est normal pendant un deuil. La dépression, la colère, la culpabilité, la frustration, le désespoir, l'isolement, l'agressivité et la remise en question des croyances et des valeurs fondamentales sont des étapes du deuil d'un enfant. Essayez de m'accepter dans l'état où je suis momentanément, sans vous froisser. Il est normal que la mort de mon enfant me fasse perdre courage, ambition ou projets d'avenir, je ne vis que de son souvenir, donc dans le passé. Je peux aussi être démotivée dans mon travail, je le fais par habitude, pour survivre, mais parfois sans conviction, ne m'en voulez pas. J'aimerais que vous compreniez que le deuil transforme une personne, je ne suis plus celle que j'étais avant et je ne le serai jamais plus. si vous attendez que je redevienne comme avant, vous serez toujours frustré.

Je deviens une personne nouvelle, avec de nouvelles valeurs, de nouveaux rêves, de nouvelles aspirations, de nouvelles croyances. Je vous en prie, efforcez-vous de refaire connaissance avec moi, peut-être m'apprécierez-vous de nouveau. Je n'arrive plus à aller au-devant de vous, je suis souvent seule, parce que j'ai besoin de temps, de réflexion, et pourtant si c'est vous qui venez me chercher, alors je serai contente. Le jour de l'anniversaire de mon enfant, celui de son décès sont trés difficiles à vivre pour moi, de même que les autres fêtes(mon propre anniversaire, la fête des mères, Noël ou même les vacances). J'aimerais que vous puissiez me dire que vous pensez aussi à mon enfant. Quand je suis tranquille et réservée, sachez que souvent je pense à lui, alors ne vous efforcez pas de me divertir. Mais j'ai besoin de vous, de votre présence, de me sentir entourée, malgré mes sautes d'humeur. Merci à vous qui me comprenez mieux maintenant."

jeudi, mars 28 2013

9 mois sans toi, Owen

On nous dit "avec le temps ..." et nos cœurs saignent tant de t'avoir perdu ...

Tu nous manques Owen !

lundi, mars 18 2013

Guipavas, 17 mars 2013 : "Owen aurait été fier de vous !"

Un engouement croissant pour la bonne cause : Courir pour Owen.

A Guipavas ce sont 10 marcheuses, 15 coureurs et des supporters qui ont de nouveau endossé le maillot emblématique.

Alors que les marcheuses applaudissaient les coureurs du 15km, l'un d'eux a lancé "Owen aurait été fier de vous !". Il l'est, c'est sûr. Il est fier de voir ses cousins et cousines, ses copains et copines, son parrain, son frère et sa sœur, ses parents, ses oncles et tantes, sa famille se réunir autour d'un même objectif, penser à lui, se retrouver dans son souvenir, se donner pour lui.

Oui il est fier, et il vous accompagne, comme l'a dit Théo :

"J'ai beaucoup pensé à Owen, et quand c'était dur, je l'ai entendu m'encourager, je l'ai entendu me dire "allez Théo !""

Owen est bien présent parmi nous, et votre présence à nos côtés est pour nous comme un baume apaisant sur notre plaie béante.

Alors merci encore, merci pour Owen, merci pour nous.

   

Prochaine course du Challenge de l'Elorn le dimanche 21 avril départ à Plounéour-Trez pour le semi-marathon du Pays Pagan ou le 7.5 km ou la randonnée de 10km.

jeudi, mars 7 2013

Courir pour Owen, ils étaient 19 au Relecq Kerhuon

 

Rendez-vous à Guipavas le dimanche 17 mars

samedi, février 23 2013

Courir pour Owen, la presse en parle

Galvanisés par l'accueil formidable reçu à Saint Divy et à Landerneau, que ce soit au niveau des organisateurs ou des participants, par l'écho positif réservé dans la presse locale, déterminés à ne pas freiner cet élan initié à Saint Divy, la famille, les amis d'Owen seront présents le dimanche 3 mars au Relecq Kerhuon. Vous pouvez si vous le souhaitez rejoindre le mouvement ou venir les encourager ! 

Un projet de création d'association est en cours.

lundi, février 18 2013

Courir pour Owen, tous unis dans le même élan

Dimanche 18 février 2013, Landerneau, sous un soleil radieux, neuf coureurs:

"(l)es copains d'Owen qui n'ont pas lâché dans le dernier raidillon avant l'arrivée, rendant aussi l'hommage à un sport qui carbure au soutien mutuel, au courage et au dépassement de soi. À tous les niveaux."

Yann Le Gall, Le Télégramme du 18/02/13

Erel et ses copains de l'athlétisme, les coéquipiers d'Owen :

"on a été champions du Finistère et de Bretagne de cross par équipe pour toi qui ne voyait que par notre équipe, cette année de cross était pour toi."

Un grand merci à vous tous

dimanche, février 3 2013

Courir pour Owen, le beau geste de ses proches

'"En juin dernier, alors qu’il se rendait à vélo à son entraînement d’athlétisme, Owen a été victime d’un accident de la circulation qui lui a coûté la vie.

Il n’avait que 14 ans.

Cela fait 7 mois qu’il est parti et qu’il manque terriblement à tous.

 Aujourd’hui, nous avons voulu participer au cross de Saint-Divy pour Owen.

C’est à Saint-Divy que vivent ses grands-parents,

C’est là qu’il a fait ses premières foulées avec les cousins, cousines, copains, et qu’il a pris goût à la course.

C’est là aussi qu’il a remporté ses 1ères victoires. Il nous a d’ailleurs toujours bien fait rire une fois le micro en main, débitant son discours préparé soigneusement à l’avance. Puis, au sein de son club, il a accumulé victoires, trophées…un grand espoir,

Aujourd’hui, notre but est simplement et modestement d’être présents pour Owen,

En courant, marchant ou encourageant les autres, chacun à son niveau,

En étant unis, soudés entre proches, sans doute un moyen  pour nous d’essayer de soigner cette blessure béante,

En signifiant qu’Owen est présent dans le cœur de chacun, on ne fera pas de perf' à sa hauteur mais on sera là, ensemble, et pour lui, c’est tout ce qui nous importe"

Merci à tous, sa famille, ses amis, merci aux athlètes qui ont spontanément porté le maillot dédié à Owen, merci au club "Courir à Saint Divy" d'avoir accompagné chaleureusement cette initiative. Pour Owen, merci.

album photo





lundi, janvier 28 2013

L´amour est plus fort que la mort

Tant de belles choses Françoise Hardy

Même s´il me faut lâcher ta main
Sans pouvoir te dire "à demain"
Rien ne défera jamais nos liens
Même s´il me faut aller plus loin
Couper les ponts, changer de train
L´amour est plus fort que le chagrin
L´amour qui fait battre nos cœurs
Va sublimer cette douleur
Transformer le plomb en or
Tu as tant de belles choses à vivre encore
Tu verras au bout du tunnel
Se dessiner un arc-en-ciel
Et refleurir les lilas
Tu as tant de belles choses devant toi
Même si je veille d´une autre rive
Quoi que tu fasses, quoi qu´il t´arrive
Je serai avec toi comme autrefois
Même si tu pars à la dérive
L´état de grâce, les forces vives
Reviendront plus vite que tu ne crois
Dans l´espace qui lie le ciel et la terre
Se cache le plus grand des mystères
Comme la brume voilant l´aurore
Il y a tant de belles choses que tu ignores
La foi qui abat les montagnes
La source blanche dans ton âme
Penses-y quand tu t´endors
L´amour est plus fort que la mort
Dans le temps qui lie ciel et terre
Se cache le plus beau des mystères
Penses-y quand tu t´endors
L´amour est plus fort que la mort.

mercredi, janvier 16 2013

Des athlètes au grand coeur

Merci à Benoît, merci à tous les athlètes du Stade Brestois, du Stade Lesnevien, et des autres clubs de ne pas oublier leur ami Owen. C'est au Bergot, à Brest, où se déroulait dimanche le championnat départemental de cross, qu'Owen a fait son tout dernier cross l'an dernier.

L'hommage de Benoît à l'arrivée de sa course nous touche profondément. 





"Être fidèle à ceux qui sont morts,

ce n'est pas s'enfermer dans sa douleur. Il faut continuer de creuser son sillon droit et profond.

Comme ils l'auraient fait eux-mêmes.

Comme on l'aurait fait avec eux.

Pour eux, être fidèle à ceux qui sont morts, c'est vivre comme ils auraient vécu, et les faire

Vivre en nous, et transmettre leur visage, leur voix, leur message aux autres,

Quels qu'ils soient, et la vie des disparus alors, germera sans fin."

Martin GRAY

mardi, janvier 1 2013

Souvenir

L'an dernier, Owen avait écrit une rédaction en français, en s'inspirant de "La Gloire De Mon Père" de Marcel Pagnol qu'il avait étudié en classe. On lui demandait d'exagérer, avec humour, l'occasion était trop belle pour Owen !

Il m'avait lu cette rédac' à la maison et nous avions bien ri car en fait elle s'inspirait de faits bien réels de son collège. En la lisant, je l'entends encore ...

je voudrais aujourd'hui la partager avec vous.

Beaucoup de personnes nous ont parlé de ce blog, qui est pour nous un moyen de perpétuer la mémoire d'Owen, et pour ses visiteurs un lieu de retrouvailles avec leur ami, cousin, pote ... et aussi peut être de recueillement.

la-feuille

- page 2 de 3 -